Quelles matières choisir pour une véranda



La véranda, une pièce en plus



L'installation d'une pièce additionnelle est la première raison pour investir dans une véranda. Lieu de vie à part entière, cette construction apporte en plus un cachet incontestable, en neuf ou en rénovation.

Pergolas  autoportées

Les murs de verre sont encore synonymes de lumière en toute saison. Une véranda devient aussi bien bureau que jardin d'hiver.

Pensez bien toutefois à vous renseigner sur les démarches administratives : le PLU peut vous imposer un permis de construire. Trois mois de patience peuvent être nécessaires.

Plancher, Toiture, murs, etc. : la construction de la véranda demande de multiples étapes.

Il est indipensable de couler une dalle en béton, de préférence gris foncé ou marron pour avoir un apport thermique, et pour ceux qui le désirent ajouter un revêtement. Les ouvertures et les parois doivent avoir un double vitrage; il faut en effet garantir l’isolation du reste du logement.

Le toit est composé de divers matériaux : plastique, plaques, tuiles, etc. D’autres aménagements sont possibles comme la pose de rideaux.

La véranda peut être bâtie avec divers matériaux. Le plus courant reste l’aluminium, solide, offrant la liberté de formes, facile d’entretien et se déclinant dans une grande variété de teintes.

Il apporte de plus une touche réellement design à n'importe quelle maison. Enfin, de grandes avancées ont été réalisées en matière d’isolation.

Les autres matériaux possibles sont le polychlorure de vinyle, le moins cher, le bois pour sa beauté et sa résistance ou même le fer forgé, matière de prestige.

L'utilisation d'une pergola



Faut-il préférer une pergola ou une véranda ? De fait, leur utilisation est très différente.

La première est une véranda dénuée de murs. Elle peut d'ailleurs servir de première étape à une véranda.

Sans être une vraie pièce, la pergola sert avant tout à se mettre à l'abri des rayons du soleil et de la pluie. On peut la poser dans une cour, sur un toit-terrasse, etc.

Le climat de votre région fait partie des facteurs à considérer lors du choix d’une véranda. Et pour cause, une fois posée, il faudra l’entretenir.

L'alu est en la matière très simple alors que que l’acier doit être décapé assez souvent. Petite astuce pour parois vitrées, pensez à un vitrage auto-nettoyant sur les murs comme sur le toit Un as du bricolage ou un spécialiste est dans la capacité de construire une véranda.

Avant toute chose, il est indispensable d’en décider l’utilisation (cuisine, bureau, etc.) et la surface, ainsi que son emplacement. Deuxièmement, la structure doit être étudiée (droite, ronde, etc.

Si des vérandas prêtes à monter sont désormais proposées, l’installation d’une véranda nécessite d'excellentes notions. Une pergola peut en revanche être posée assez facilement par un bricoleur expérimenté assez facilement.

Mais vous pouvez toujours préférer un vérandaliste : le budget est plus élevé, en contrepartie vous avez l’assurance d’une véranda durable. Pensez cependant à réclamer la garantie décennale.

Les prix d’une véranda couvrent une large fourchette : il faut compter de 15 000 à 30 000 euros, en fonction de des dimensions et des matériaux choisies. Le plastique est le plus intéressant au niveau du prix, le fer forgé le plus cher.

Il est possible d’acheter une véranda dans le commerce comme chez un distributeur. Vous avez également la possibilité de réaliser les plans vous-mêmes puis vous faire aider par un professionnel.

Les tarifs indiqués ne prennent pas en compte l’installation. A ce propos, ne vous sentez pas coupable de demander plusieurs devis.